Mes sandwiches, je les fais…aux rillettes de poulet St SEVER

À TABLE

Mes sandwiches, je les fais…aux rillettes de poulet S<small>t</small> SEVER

Exit le traditionnel jambon-beurre ! Pour casser la croûte, on se la joue plus original en sortant son pot de rillettes de poulet faites maison. Pour le pain, c’est vous qui voyez : une baguette aux graines, du pain de campagne ou au maïs.

EN CUISINE, CHEF ! 

VOIR LA FICHE RECETTE

ET EN BONUS : LA PETITE ASTUCE…

Plutôt classique, fromagère ou épicée ? Réalisez les rillettes que vous préférez en adaptant très simplement la recette.

– Pour des rillettes aux accents fromagers :
Enlevez les cornichons, le piment d’Espelette et la moutarde à l’ancienne et ajoutez 80 g de crème de Roquefort.
Pour le pain : préférez la baguette traditionnelle… mais pas trop ! Ajoutez un peu de miel et quelques rondelles de pommes.

– Pour des rillettes avec une touche plus épicée :
Remplacez la moutarde et la ciboulette par 1 cuillère à soupe de jus de citron, 2 cuillères à café de curry doux et 1 cuillère à café de paprika.
Pour le pain : adoucissez les rillettes épicée en l’associant avec une baguette viennoise, des œufs durs et des poivrons marinés.

Pour les rillettes classique, optez pour du pain complet, des tomates séchées et direction les routes ensoleillées…

ÇA, VOUS NOUS EN DIREZ DES NOUVELLES…

La moutarde à l’ancienne
Non, la moutarde n’est pas qu’un condiment ! Même si elle est principalement connue pour ça à travers le monde, la moutarde est d’abord une plante dont les graines et les feuilles sont comestibles. Ses jeunes feuilles peu piquantes peuvent être consommées en salade et se préparent comme du chou ou des épinards. Ses germes sont croquants, juteux et relèvent n’importe quelle salade.

Faire sa propre moutarde
Noires, brunes, jaunes ou blanches, à vous de choisir ! Sachez que les graines noires sont les plus fortes, les jaunes et blanches apportent une touche sucrée et amère, et les brunes sont légèrement amères. Vous pouvez en trouver en grandes surfaces mais aussi en épiceries fines.

MA MOUTARDE MAISON

Ingrédients :

  • 50 g de graines de moutarde
  • 10 g de farine complète
  • 1 cuillère à café de curcuma
  • 2 pincées de sel
  • 75 g de vinaigre de cidre
  • 50 g d’eau
  • 50 g d’huile (tournesol ou olive)
  • 1/2 cuillère à soupe de miel.

 

 

Au préalable, faire tremper les graines de moutarde dans le vinaigre pour les faire gonfler. Mixer et ajouter farine, sel et curcuma. C’est prêt !

Mais ne la consommez pas tout de suite, elle risque d’être très amère. Laissez fermenter à température ambiante pendant 2 à 3 jours dans un récipient filmé et légèrement troué.

Envie de passer à la pratique ? Mettez-vous en cuisine pour préparer un bon poulet rôti fondant à la moutarde à l’ancienne et à l’estragon

VOUS VOUS COUCHEREZ MOINS BÊTE CE SOIR !

Le cornichon
Petit mais costaud ! Le cornichon présente les mêmes caractéristiques que son grand cousin, le concombre : composé à 96% d’eau, faible valeur énergétique, vrai concentré de fibres (même plus que le concombre)… Leur différence ? Leur maturité ! Récolté lorsqu’il est encore jeune, c’est un cornichon, mais cueilli à maturité, c’est un concombre.
Le plus connu aujourd’hui est le cornichon « vert de Paris ». Mais on trouve aussi le « fin de Meaux » et le « vert de Massy ». Le cornichon se cultive donc désormais dans la région du Sud- Ouest, en Sologne, dans le nord de la Bourgogne ou encore en Vendée.

Le cornichon n’est pas un légume…
Mais un fruit ! De la famille des cucurbitacées (de cucurbita, « courge » en latin), tout comme les courges, les melons ou la pastèque, le cornichon est un fruit, la courgette aussi !

Et pourquoi est-il vert ?
C’est à cause des molécules de chlorophylle qu’il contient.

Ne jetez pas le jus de cornichon !
Il est plein de ressources : les grands sportifs en boivent ¼ pour éviter les crampes et lutter les courbatures, il soulage aussi les coups de soleil et nettoie tous vos cuivres !

Être un cornichon, ce n’est pas si bête que ça finalement !

NEWSLETTER St SEVER

Recevez toutes nos actualités gourmandes autour de nos volailles et du Sud-Ouest.

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Partager les articles St SEVER avec vos amis

De :

À :

La saison des pique-niques est ouverte !

DANS SON PANIER, UN CAKE MOELLEUX AU POULET St SEVER, AU CHÈVRE ET AUX TOMATES SÉCHÉES !  Un cake pour le pique-nique, c’est un classique qui marche toujours, alors pourquoi changer une équipe qui gagne ? On change du “jambon-olives” en optant pour un combo poulet, chèvre et tomates séchées. Le curry : et si on le faisait soi-même ? Eh non, contrairement à ce que l’on pourrait penser, le curry n’est pas une épice...

Merci d'avoir partagé
notre article !