Une volaille rustique, le cou nu

Nos volailles ont deux secrets. Il y a d’abord la souche de nos poulets, dite cou-nu et ensuite leur croissance qui est très lente.

Le cou nu, un poulet de chair
Les volailles de nos élevages sont issues d’une souche rustique, familièrement appelée « cou nu ». Certains locaux la nomment aussi « cou-pelé ».
Ces poulets de chair sont dépourvus de plumes sur le cou : ils ne possèdent qu’un petit toupet à la base. Ils supportent ainsi mieux la chaleur, ce qui en fait des volatiles parfaitement adaptés au climat du Sud-Ouest.
Cette race est réputée pour l’excellence de sa chair : fine et peu grasse, juste délicatement persillée.
Pour l’anecdote, elle se plume aussi très facilement, ce qui permet de conserver une peau intacte, pour le plaisir des gastronomes.

Une croissance lente
Pour grandir, notre volaille prend son temps. Sa croissance est deux fois moins rapide que celle d’une volaille classique. On compte un minimum de 81 jours, le plus souvent 84 jours, pour l’amener à maturité.

Ceci contribue, avec son mode de vie en liberté et son alimentation végétale, en majorité des céréales produites par nos éleveurs, à lui conférer une chair de qualité supérieure.

La durée d’élevage étant deux fois supérieure aux volailles standards, chez St SEVER, c’est l’éleveur qui se plie au rythme des volailles, non le contraire !

En préservant les souches locales, St SEVER contribue à valoriser terroir et tradition.