Les secrets de famille en cuisine !

À TABLE

Les secrets de famille en cuisine !
“Moi ma mère, elle a toujours fait ça comme ça…” Parce que c’est ça, qui donne cette saveur si particulière aux plats maison : l’ingrédient secret de maman, la petite touche de grand-mère... Le conseil qu’on nous glisse au creux de l’oreille quand on s'affaire en cuisine et qui nous rappellera, année après année, combien il est bon de pouvoir compter sur les recettes de nos aînés...

UN CLASSIQUE DES LIVRES DE CUISINE : LES CUISSES DE POULET AU PESTO MAISON RÔTIES AU FOUR St SEVER

Un poulet au pesto, c’est un classique qu’on dégaine tous en cas de “page blanche” dans le cahier de recettes. Le pesto va relever la tendresse et la douceur du poulet pour lui donner du corps et du caractère. On parsème de chapelure, de pignons de pin et hop, l’affaire est dans le four !

De la chapelure oui, mais maison !
Et pour ça, rien de plus simple : enfournez du pain rassis à 100°C pour bien le dessécher, passez-le au mixeur et le tour est joué. Si vous n’avez pas de pain sous la main, vous pouvez râper doucement des biscottes.
D’autres ingrédients se prêtent aussi très bien à la chapelure : biscuits apéritifs, crackers, cacahuètes, amandes, gressins, pain azyme… Il suffit de les passer au mixeur pour obtenir la texture souhaitée.

> Conseil : aromatisez-la avec des épices (cumin, curry, paprika…), des herbes séchées (origan, thym…), des baies, ou même des graines (graines de sésame, graines de courges).
Et après ? Vous pouvez paner du poisson et des légumes. Mais vous pouvez aussi vous en servir pour switcher des desserts : moelleux au chocolat à la chapelure, tarte au miel et à la chapelure, pudding au gingembre et aux fruits secs

Craquez aussi pour le pignon de pin
La forêt des Landes de Gascogne, c’est 1 million d’hectares et donc le plus grand massif forestier occidental, peuplé à 80 % de pins maritimes. Mais on y trouve aussi des pin parasols et ce sont eux qui donneront des pignons de pin.

Il se cueille en pleine forêt en même temps que les champignons. Mais les pignons de pin ne sont pas les seuls trésors de cet arbre. Autrefois, le gemmeur récoltait la résine des pins en cassant l’écorce de l’arbre. C’est ce qu’on appelait « l’or des bois », utilisé autrefois pour fabriquer des torches, des bougies, puis de l’essence de térébenthine (retrouvée dans les peintures, les vernis…).
Aujourd’hui disparu, ce métier a néanmoins laissé une tradition et un héritage qui perdurent dans le coeur de tous les Landais.

 

 

 

VOIR LA RECETTE

 

 

 

 

 

 

ÇA S’AMUSE EN CUISINE : LES INSOLITES OUBLIÉS DANS NOS PLACARDS

En cuisine, les placards de nos grands-mères ont toujours débordé d’ustensiles inconnus au bataillon ! Un capucin, c’est quoi ça ? Un fouet à spirale ? Mais à quoi ça peut bien servir… L’occasion de passer en revue le contenu de leurs placards…

  • Capucin

C’est un ustensile de cuisine en fer utilisé depuis le Moyen-Âge. Aujourd’hui disparu de nos placards, il a été utilisé dans les cuisines de l’Occitanie en particulier l’Aveyron (Midi-Pyrénées) où il s’appelait « flambadou » (de l’occitan « flambado »).

 

 

  • Cantine


C’est une ancienne gamelle d’ouvrier émaillée. Dans la culture ouvrière, il était coutume que les ouvriers mangent à l’écart des chefs, « entre soi ». Ils préféraient même manger leur gamelle au vestiaire, assis par terre, plutôt que de côtoyer les cadres et employés qui mangeaient à la cantine.

 

 

  • Fouet à spirale


Lui, il n’est pas si inconnu que ça puisqu’on le trouve encore dans nos cuisines modernes. On l’utilise pour écraser les grumeaux, mélanger dans des récipients étroits, faire mousser les préparations liquides, etc.

 

 

  • Anti-monte lait


En porcelaine, inox ou verre, il se place au fond de la casserole et évite que le lait ne déborde de la casserole, tout simplement !

 

 

  • Presse-purée à la main


Ah, on y revient à ça : une bonne purée maison, écrasée à la main… Il n’y a quand même rien de tel… Pas vrai ?

 

 

Il Fallait y penser !

3 modèles pour broder sa manique
La broderie, c’est mamie ! Détrompez-vous, c’est une tendance qui revient en force sur la scène déco et qui permet de tout customiser à gogo, même les maniques  en cuisine. En pour ceux qui seraient un peu frileux à l’idée de sortir les aiguilles et les bobines de fil, on vous a repéré tout ce qu’il faut pour vous lancer et vous mettre au point de croix !

TÉLÉCHARGER LES 3 DIY !

  • Je clique pour télécharger les grilles de "BRODERIE FLORALE"

 

 

NEWSLETTER St SEVER

Recevez toutes nos actualités gourmandes autour de nos volailles et du Sud-Ouest.

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Partager les articles St SEVER avec vos amis

De :

À :

La cuisine ça se transmet de génération en génération

LE CORDON BLEU AU POULET FERMIER St SEVER & POLENTA OLIVES, ON N’Y TOUCHE PAS ! On fait un sourire avec le ketchup dans ses coquillettes ? Exactement, et même des cheveux avec le gruyère râpé ! Quand on s’attaque à un classique comme le cordon bleu coquillettes, on redevient forcément un enfant ! On en viendrait presque à faire une bataille de petits pois comme à la cantoch’, non ? Et une bataille de...

Merci d'avoir partagé
notre article !