Le piment d’Espelette : une épice d’exception

À TABLE

Le piment d’Espelette : une épice d’exception

Cultivée au coeur du Pays Basque, cette épice si riche en saveurs et en arômes est pourtant mal connue du grand public et très peu utilisée dans notre quotidien. Elle est pourtant aussi douce et subtile que le poivre et peut s’accommoder avec une grande variété de plats.

Un terroir riche en saveurs
Le piment d’Espelette, ça ne pousse pas n’importe où ! C’est au coeur des collines et crêtes, proches de l’océan qu’il s’épanouit le mieux : avec un microclimat aux températures douces l’été et une pluviométrie généreuse favorisée par la brise naturelle. Ces zones au climat chaud et humide ont été définies par une zone de production limitée sous label qui s’étend sur 10 communes situées dans la partie occidentale du Pays Basque. Ce territoire a été même réglementé dès 1997 par l’attribution de l’AOP au « Piment d’Espelette – Ezpeletako Biperra » et l’attribution d’un cahier des charges.

Piment et gastronomie : le bon mix !

  • En corde

 

Qu’elle soit fraîche ou sèche, vous pourrez en extraire le piment sous forme de lanières pour agrémenter vos plats, sauces et marinades. Astuce : faites-le revenir dans de l’huile d’olive comme l’ail ou l’oignon, il sera parfait pour agrémenter vos recettes mijotées ou même pour parfumer vos bouillons de cuisson (pâtes, riz).

 

 

  • En poudre

Après avoir fait sécher votre corde environ 2 mois, vous pourrez réduire votre piment en poudre avec ses graines. Vous pourrez l’utiliser en remplacement du poivre, pour relever vos plats en fin de préparation?

 

 

 

 


Astuces de conservation :
– Suspendez votre corde dans un endroit ventilé à l’abri du soleil pour prolonger sa durée de vie.
– Préservez tous ses arômes en le conservant dans un pot, stocké dans un endroit frais et sec, à l’abri de la lumière.

Accords gastronomie et piment d’Espelette
Ni trop fort ni trop doux, le piment sait mettre en valeur des mets délicats comme le foie gras sans prendre le pas sur l’un ou l’autre. Il est aussi fort que le poivre et comme lui, n’altère pas la saveur des plats. Dans la tradition basque, il est même utilisé en remplacement de la moutarde dans la confection de la mayonnaise.

Dinde, poulet, mousse de foie de volaille, magret de canard, pintade… Il y a peu de choses qui ne se marient pas avec le piment d’Espelette !

Et le mariage avec le chocolat, vous l’avez déjà tenté ? Allez, ce soir, on ose tout et on sort le grand jeu avec ce poulet au piment d’Espelette et au chocolat.

 

 

 

 

 

VOIR LA RECETTE

 

 

 

 

La fête du piment d’Espelette

Depuis 1968, le piment d’Espelette est célébré tous les ans à Espelette, petit village en plein coeur du pays basque. Cette fête arrive dès la fin de la récolte, c’est-à-dire en octobre/novembre.
Cette année, la fête, ce sera le 28 et 29 octobre !

NEWSLETTER St SEVER

Recevez toutes nos actualités gourmandes autour de nos volailles et du Sud-Ouest.

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Partager les articles St SEVER avec vos amis

De :

À :

Dîner aux chandelles : Chéri, j’ai une bonne nouvelle !

UN TATIN DE POMMES AU MAGRET DE CANARD & FOIE GRAS St SEVER POUR SORTIR LE GRAND JEU Du canard, ce n’est pas tous les jours qu’on a l’occasion d’en cuisiner. Ça tombe bien, parce que ce n’est pas non plus tous les jours qu’on a l’occasion d’annoncer une bonne nouvelle ! Alors on se lance dans la cuisson rosée d’un beau magret et on contrebalance son fort caractère avec quelques tranches de pommes Golden. Tout est bon...

Merci d'avoir partagé
notre article !